Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Jyvais à Dieppe...et même ailleurs !

Un blog à la sauce dieppoise ; fun, culture, idées :

Analyse de communication : la campagne De Villiers

 
Analyse de discours politiques, à l'occasion de la Campagne des Elections (présidentielle et législative) de 2007 : « on » me fait remarquer qu'il y a d'autres sujets à aborder que la Candidature Bayrou et la très éventuelle Candidature Chirac.

J'en conviens! D'ailleurs j'ai publié des billets aussi sur d'autres candidats, qui étaient dispersés jusqu'à ce jour sous diverses rubriques.

Mais, rappel aux lecteurs, il existe quantité de sites et blogs politiques où les citoyens peuvent s'exprimer. J'essaye, sur mes blogs, de m'en tenir surtout à la critique de la communication des candidats, à l'évaluation de leurs thèmes et méthodes de campagne, programmes et stratégies compris. Les dits articles peuvent être, bien sûr, humoristiques ou sérieux, c'est selon.

Un point intéressant, à mon humble avis, sur lequel je n'ai jamais rien écrit ici, c'est pourquoi la communication de Philippe de Villiers semble avoir échoué. Celui-ci avait pour stratégie, si on a bien compris, de proposer aux suffrages des électeurs une sorte de « le Penisme de gouvernement » (c'est un raccourci). Raisonnement : les électeurs d'extrème-droite aimeraent bien que leur camp parvienne à l'Elysée et au gouvernement et Le Pen n'y parviendra jamais. Donc je (De Villiers) ferai mieux que lui (Le Pen) en montrant que je suis sérieusement prèt à gouverner...

Erreur sur toute la ligne. Non pas que le Vicomte soit pire (ou mieux) que son concurrent direct. Ces deux là se valent bien. Mais l'électeur moyen d'extrème-droite ne veut certainement pas d'un gouvernement qui appliquerait pour de vrai ces idées. Il vote ainsi « pour protester » : c'est peut-être un peu court, mais c'est ainsi.

Un de mes voisins se faisait gloire en 2002 d'avoir voté Le Pen « pour les emmerder » (SIC). Au deuxième tour, le même homme s'est précipité au bureau de vote pour voter Chirac. Il l'aurait fait deux fois plutôt qu'une s'il avait pu, par peur que son candidat du premier tour soit élu. « Le plus emmerdé, commentait-il, s'il était passé, ça aurait été moi ! »

Si je devais donner un conseil de communication à De Villiers, c'est de changer son slogan de campagne, « Vous l'avez aimé en Vendée, vous l'adorerez à l'Elysée » en « votez pour lui, il n'a aucune chance d'être élu ». Qui sait, ça aurait peut-être rapporté?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
bonjour vous aimez tokio hotel moi j'adore
Répondre
H
J'ai bien vu la réponse à mon défi - n'avais-je pas fait un commentaire à ce suijet? Je croyais.
(Je viens de temps en temps regarder ce qui se passe ici, même si je ne me fais pas remarquer chaque fois.)
Bienvenu chez moi aussi, avec ou sans commentaires.
Répondre
J
Moi aussi je visite régulièrement. Les p)hotos sont superbes. Quelles sont les langues sur ton site? Scandinaves mais encore?